Street Art à Bordeaux : Portrait d’Alber 27 novembre 2016 – Posté dans : Guide des bons plans à Bordeaux, Guide des bons plans balades, rando, Guide des bons plans culturels, Guide des bons plans photos, Guide des spots street art, Interviews

Street Art à bordeaux : Portrait d’Alber


Bordeaux, véritable ville musée, est notamment bien pourvue en matière de street art. Pour ce premier portrait sur le blog « My Bordeaux City Guide », j’ai le plaisir et l’honneur de vous présenter l’artiste bordelais « Alber ». Artiste que je qualifierais de « Picasso Bordelais » si je peux me permettre.
Amatrice de street art, j’avais repéré ses œuvres dans les rues de Bordeaux, à Darwin ou encore aux Bassins à Flots, puis j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer Alber lors d’un événement, où j’ai pu apprécier ses talents artistiques en direct. « Alber » a gentiment accepté ma petite interview que nous allons partager ensemble maintenant.

Sommaire

Street Art à bordeaux : Portrait d’Alber
Bonjour Alber, pourrais-tu te présenter brièvement à nos lecteurs?
Et donc : « Alber », c’est ton pseudo, mais peux-tu nous dire pourquoi tu as choisi ce nom ?
Puisque tu es Bordelais, quel est ton quartier préféré à Bordeaux et pourquoi ?
Parlons de ton art :Tu es un artiste graffeur, un tagueur, un street artiste, un peintre ?? Comment te définis-tu ?
Et qu’est-ce qui te plaît dans le fait de graffer ?
Et alors si l’on parle des supports : où préfères-tu réaliser tes œuvres et pourquoi ?
Quel est le spot où tu a réussis à faire une œuvre et dont tu es le plus fier?
T’aurais une anecdote à nous raconter, alors que tu étais en pleine action ?!
Tu m’as parlé d’un voyage en Inde où tu es invité en « guest star artist ». Tu peux nous en dire un peu plus sur cet événement ? Avec quel artiste pars-tu ?
Super Alber. J’adore ce que tu fais, je suis vraiment fan ! Si je veux voir et/ou acheter une de tes œuvres, où puis-je les retrouver ?
Parfait tout ça Alber, merci à toi. Un dernier petit message avant de nous quitter ?

Bonjour Alber, pourrais-tu te présenter brièvement à nos lecteurs?

Mon nom d’artiste c’est Alber, j’ai 30 ans, je suis originaire de Tourcoing et je suis passionné de graffitis depuis mes 15ans.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Et donc : « Alber », c’est ton pseudo, mais peux-tu nous dire pourquoi tu as choisi ce nom ?

C’est le prénom de mon grand père, j’ai enlevé le T à la fin, je voulais un blaze (pseudo) assez personnel.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Puisque tu es Bordelais, quel est ton quartier préféré à Bordeaux et pourquoi ?

J’habite Bordeaux depuis 6 ans. Mes quartiers préférés, St Michel, St Pierre et la gare. C’est lié aux rencontres et aux endroits que je fréquente, j’y fais la fête, j’y mange, j’y bois, j’y peins.

 

Parlons de ton art : Tu es un artiste graffeur, un tagueur, un street artiste, un peintre ?? Comment te définis-tu ?

J’ai mis longtemps à me considérer « artiste », et à accepter ce terme. J’ai commencé par faire du tag et du graffiti avec des potes, on ne voyais pas le coté « art », on s’en fichait, on se faisait plaisir.
Aujourd’hui je dirais que je suis street artiste quand je peins dans la rue, j’ai une démarche de graffeur street artiste quand je décide de peindre où je veux quand je veux. Je suis un artiste issu du graffiti et du street art quand je retransmets mon style sur une toile ou un support de décoration. Je me définis de plusieurs façons parce que j’ai plusieurs démarches.

Et qu’est-ce qui te plaît dans le fait de graffer ?

Quand je peins dans la rue de façon illégale c’est une sorte de défi personnel, j’aime ce moment où je rentre chez moi avec la photo de ma peinture en me disant « voilà je l’ai fait ». Il y a le coté interdit et la surprise des rencontres qui sont excitants. C’est super enrichissant de peindre dans la rue. D’une rue à une autre on peut capter que l’ambiance est vraiment différente, tu te rends compte de plein de choses socialement parlant, ça parait peut être évident. Après j’aime aussi peindre caché pour être tranquille et pourvoir prendre le temps de développer mon style.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Et alors si l’on parle des supports : où préfères-tu réaliser tes œuvres et pourquoi ?

Le meilleur support pour moi c’est celui de la rue, celui où tu t’autorises de faire ce que tu veux et d’en assumer les conséquences. Pour moi la démarche donne une certaine valeur au support, au-delà du coté artistique.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait
Les toiles et les décorations pour des particuliers c’est différent, la démarche n’est pas la même. Artistiquement parlant t’as pas trop le droit à l’erreur parce que c’est voué à la vente, mais ça te pousse à t’améliorer techniquement. Tu peux aussi te retrouver à peindre dans des endroits beaux et atypiques , c’est plutôt cool.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Quel est le spot où tu a réussis à faire une œuvre et dont tu es le plus fier?

J’ai pas d’idée précise, si je dois être fier de quelque chose c’est de l’ensemble de mes murs au cours de toutes ces années et de l’évolution.
Je suis content quand dans un petit périmètre d’un quartier j’ai peins 3 murs. Après plus c’est visible et grand, plus je prends plaisir.

Pour les prochains, là, je rêve de grosses façades. Il y a un coté de la caserne des pompiers rive droite qui est plutôt cool 😉. Sinon à l’étranger, partout où il y a du passage et des rencontres.

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

T’aurais une anecdote à nous raconter, alors que tu étais en pleine action ?!

Un jour, alors que j’étais en train de peindre sous un pont, des enfants, curieux, sont venus me voir. Ils se sont vraiment intéressés à ce que je faisais. Un respect et une connivence s’est instauré entre eux et moi, malgré la barrière de la langue. Nous avons pu communiquer grâce à ma passion, le graffiti. Ils ont voulu essayer de taguer et je leur ai prêté mes bombes. Ils étaient vraiment heureux et cela faisait tellement plaisir de partager ce moment de joie ! Ils ont également compris que ce que je faisais était interdit. Du coup, ils se sont pris au jeu de surveiller si il n’y avait pas de flics de passage dans le coin. Ce fut vraiment un super échange, un très bon souvenir et cela grâce à ma passion ! C’est aussi des moments et des rencontres comme celles-ci qui me plaisent. 😊

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Tu m’as parlé d’un voyage en Inde où tu es invité en « guest star artist« . Tu peux nous en dire un peu plus sur cet événement ? Avec quel artiste pars-tu ?

Je reviens tout juste de cet événement ou j’ai été invité par les organisateurs de St-art India Festival pour peindre une façade dans le quartier de Maqta, dans une ville ayant un accord de coopération avec Bordeaux Métropole et qui s’appelle Hyderabad. Je suis parti avec un autre artiste qui se nomme Jean-luc Feugasse.
Le but pour le festival était de réunir des artistes locaux et internationaux autour de projets artistiques afin de dynamiser un quartier peu touristique.
Pour ma part, c’était une semaine de partage et de rencontres vraiment enrichissante dans un pays très différent du mien. C’était une bonne expérience sur le point artistique, j’y ai fait ma première façade et je suis assez content du résultat. 😊

 

Super Alber. J’adore ce que tu fais, je suis vraiment fan ! Si je veux voir et/ou acheter une de tes œuvres, où puis-je les retrouver ?

Pour voir mes peintures et être certain d’en trouver vous pouvez aller à Darwin ou sinon vous balader dans les rues de Bordeaux.
Pour les toiles, je bosse avec une galerie sur Biarritz où l’on peut retrouver un certain nombre de toiles, n’hésitez pas à la contacter pour plus d’infos : http://galerie-barthelemy-bouscayrol.com/

 

my-bordeaux-city-guide-alber-vtimes-artiste-street-art-portrait

Parfait tout ça Alber, un énorme merci à toi. Tu as un dernier petit message avant de nous quitter ?

Ravi de t’avoir rencontrée et merci à toi pour cet échange. 😊

Si vous voulez découvrir les oeuvres d’Alber à Bordeaux, allez vous balader à Darwin, ou encore dans le quartier de la gare par exemple… Allez voir sur ses réseaux sociaux Facebook et Instagram, afin d’avoir des pistes sur les lieux où vous rendre… Et qui sait, vous aurez peut être la chance de le rencontrer vous aussi ?! 😉

« Jean Pince, la tendance seafood made in New-York, à Bordeaux !
« Bordeaux, le Guide Idéal », le livre incontournable sur Bordeaux et la région! »